La faim, la tristesse ou l’amour ?

Mention de mon dernier essai « Le corps souillé : Gore, pornographie et fluides corporels » sur le blog Les 400 culs du quotidien français Libération !

Le livre est toujours disponible en librairie ou sur commande au Québec ainsi qu’en Europe.

« Pour le chercheur Éric Falardeau, auteur d’un essai sur le gore et sur le porno (Le corps souillé), le plaisir esthétique éprouvé face au gros plan sur un visage relève presque de l’épiphanie : c’est une apparition. Cette apparition ne prend sens, d’ailleurs, qu’au moment même où l’image du visage disparaît, remplacée par l’image d’un couteau qui s’abat (ou d’un pénis qui entre) pour «déchirer la chair» et, ce faisant, «donner à voir le contrechamp de ce regard.» »

La suite ici :

http://sexes.blogs.liberation.fr/2020/06/17/la-faim-la-tristesse-ou-lamour/

Pourquoi ces visages convulsés ? (Libération – Blog Les 400 Culs)

Mention de mon dernier essai « Le corps souillé : Gore, pornographie et fluides corporels » sur le blog Les 400 culs du quotidien français Libération !

Le livre est toujours disponible en librairie ou sur commande au Québec ainsi qu’en Europe.

« Dans un très stimulant ouvrage intitulé Le corps souillé, le chercheur québécois Éric Falardeau s’intéresse au lien qui unit ces deux genres cinématographiques : l’exhibition spectaculaire des émotions (psychiques) et de leur pendant corporel (les fluides). Les mises en scène excessives du porno et du gore sont transgressives, dit-il, parce qu’elles montrent des passions (à une époque qui les condamne) et des convulsions de chair, jugées de nos jours parfaitement suspectes. Dans notre société – dominée par les valeurs du contrôle de soi–, les «transports» et les effervescences sont devenus des pathologies. Celui ou celle qui perd la maîtrise de ses sens ferait bien de consulter. Trop d’envies ? Addiction ! Trop de pulsions ? Danger. »

La suite ici :

http://sexes.blogs.liberation.fr/2020/06/10/pourquoi-ces-visages-convulses/

« Evil Dead, le film préféré de Fellini ? » (Critique sur Les 400 culs)

Critique de mon dernier essai « Le corps souillé : Gore, pornographie et fluides corporels » sur le blog Les 400 culs du quotidien français Libération !

Le livre est toujours disponible en librairie ou sur commande au Québec ainsi qu’en Europe.

« Vous voyez les gros plans d’éjaculation dans le porno ? Eh bien, dans le gore, c’est pareil mais en rouge. Intitulé “Le corps souillé”, l’essai qu’Éric Falardeau consacre aux fluides corporels défend l’idée que sperme ou sang, peu importe : mépriser le porn ou le gore trahit la même haine du corps. »

La suite ici :

http://sexes.blogs.liberation.fr/2020/05/20/saviez-vous-quevil-dead-etait-le-film-prefere-de-fellini/ 

Quand la pandémie se glisse dans la porno

« Puis, par le passé, la majorité des productions pornographiques qui ont creusé le thème du virus ont été d’emblée reléguées à une niche. « Tous les films qui ont flirté avec les échanges de fluides, les productions corporelles, l’idée de la contamination, le danger de la mort se sont retrouvés dans le créneau du cinéma d’auteur pornographique, explique Falardeau. Je pense à Café Flesh de Rinse Dream, paru en 1982, dans lequel le 1 %, ce n’étaient pas les riches mais bien ceux qui pouvaient faire l’amour parce qu’ils n’étaient pas contaminés. Donc… les chanceux de la gang ! » »

La suite sur le site du Devoir :

« Entre gore et porno »

Avec les nouvelles mesures mises en place pour contrer la pandémie, l’événement a malheureusement été annulé le jour même à quelques heures de préavis, à ma grande déception.

Par contre, voici une entrevue de Claude Gauvreau publiée dans le bulletin d’actualités de mon institution d’enseignement qui mentionne également ma thèse à venir et mes futurs projets.

https://www.actualites.uqam.ca/2020/doctorant-eric-falardeau-invite-cinematheque-francaise

Bonne lecture !

 

Salon du Livre de Montréal – Horaire

Stand de L’Instant même

Vendredi 22 novembre 2019
19 h 00 à 20 h 00

Samedi 23 novembre 2019
11 h 00 à 12 h 00

Samedi 23 novembre 2019
15 h 00 à 17 h 00

Dimanche 24 novembre 2019
13 h 00 à 15 h 00

 

Le corps dans l’art et la littérature

Dimanche 24 novembre 2019
17 h 00 à 17 h 45

Espace littéraire

Le corps est utilisé dans les arts pour exprimer des émotions et des réalités qui dépassent le langage. Les auteurs et autrices réuni·e·s ici réfléchissent, dans leurs œuvres, à ce que le corps dit, à ce qu’il montre, et à ce qu’il permet d’exprimer. Éric Falardeau, Marie-Ève Muller et Philippe St-Germain en discuteront lors de cette table ronde.