LE RÉALISATEUR ÉRIC FALARDEAU INVITÉ À LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

ThanatoFilms est fier d’annoncer la projection de Thanatomorphose d’Éric Falardeau à la Cinémathèque française le 13 mars 2020.

La soirée « Le corps souillé » sera consacrée à l’univers singulier du cinéaste québécois Éric Falardeau et proposera un programme double de films de genre culte. La séance sera présentée par le réalisateur qui a également eu l’honneur d’une carte blanche pour le film suivant (Nekromantik II). La présentation sera précédée par une période de signature de son essai Le corps souillé : Gore, pornographie et fluides corporelles (L’Instant même, 2019) à la libraire, à partir de 19h.

Thanatomorphose (2012) a remporté plus d’une douzaine de prix dans les festivals internationaux. Le film est disponible sur support physique et numérique dans plus d’une dizaine de pays (Espagne, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, France, Italie, Australie, Scandinavie, Suisse, Nouvelle-Zélande, Autriche), ce qui en fait l’un des films de genre québécois les plus vus des 10 dernières années.

Considérée comme étant le temple de la cinéphilie mondiale, la Cinémathèque française est l’une des institutions cinématographiques les plus respectées et influentes dans le monde. La Cinémathèque française a été créée en 1936 par Henri Langlois, Georges Franju, Jean Mitry et Paul Auguste Harlé. Elle a pour but de collecter des films anciens, de les sauvegarder et de les montrer au public, afin de contribuer au développement de la culture cinématographique. Elle est devenue au fil des ans l’une des institutions cinéphiliques les plus célèbres et influentes dans le monde.

Pour les informations sur le programme de la Cinémathèque française : https://www.cinematheque.fr/film/143683.html

 

The Forest (The SerVant) (Music Video)

 

ANIMATION FANTASTIQUE POUR LE LANCEMENT DU PREMIER EP DE THE SERVANT 

Montréal, 20 janvier 2020ThanatoFilms est fier d’annoncer le lancement en ligne du premier vidéoclip du groupe rock garage québécois The SerVant : THE FOREST.

The Forest est tiré du EP homonyme de The SerVant qui sera lancé le samedi 8 février à la Station Ho.st (1494 rue Ontario Est) à Montréal.

Réalisé par le cinéaste québécois Éric Falardeau, le clip met en image l’univers cinématographique du groupe en mélangeant animation de silhouettes et imagerie tirée du bestiaire du genre fantastique.

Baissez les lumières et montez le son. Vous pouvez maintenant visionner le clip sur tous vos écrans.

_________________________

SILHOUETTE ANIMATION FOR THE RELEASE OF THE FIRST EP BY THE SERVANT

 Montreal, January 20th, 2020ThanatoFilms proudly presents the mainstream release of THE FOREST, first music video by Montreal-based garage rock band THE SERVANT.

The Forest is the single for the The SerVant eponymous EP that will be released at the Station Ho.st (1494 rue Ontario Est, Montreal) on February 8th at 5pm.

Directed by award-winning horror filmmaker Éric Falardeau, the video pays tribute to the cinematic universe of the band by mixing silhouettes stop motion animation and visuals referring to horror cinema.

Dim the lights and turn it up. You can now stream the video on all your screens.

Les Pornophiles (Podcast) – L’histoire de la porno au Québec (avec Éric Falardeau)

https://baladoquebec.ca/#!/les-pornophiles/lhistoire-de-la-porno-au-quebec-avec-eric-falardeau

Cette semaine, Yan, Lisa et Hugo reçoivent Éric Falardeau, un Pornophile diplômé (!), qui leur en apprend beaucoup sur l’histoire de la pornographie au Québec. Comment sommes-nous passés de Deux Femmes en Or à des castings party dans des stationnement de bars louches? C’est ici que vous aurez la réponse.

On aborde également l’expérience de l’invité en tant que nouveau réalisateur de film porno, en plus de discuter d’un champ de recherche universitaire en pleine expansion : les porn studies!

Merci à Joel Avery au son et Jam et P.Dox pour leur jingle « J’check du porn ».

L’AVENIR DE LA RELÈVE EN CINÉMA : UNE DISCUSSION EN QUATRE TEMPS (PREMIÈRE PARTIE)

PREMIÈRE PARTIE : LOUIS BÉLANGER ET ÉRIC FALARDEAU

Le rédacteur Lou Patry s’est demandé si, au moment où la relève en études de cinéma arrivera à la pratique du métier, le médium serait toujours en demande dans cette ère tournée vers le numérique et les grandes plateformes de diffusion. Est-ce que la relève, elle-même, y sera ? Est-ce que le cinéma, tout simplement sera encore existant ?
Il est allé poser directement ses questions à quatre cinéastes québécois.

Pour cette première partie, il nous livre ses entrevues entremêlées avec Louis Bélanger et Éric Falardeau.